Quand le tatouage est utilisé pour des raisons originales

La pratique du tatouage représente un vrai phénomène depuis quelques temps. Si elle existe depuis bien longtemps, la tendance s’est accrue depuis que les célébrités en tous genres l’ont démocratisé. En effet, se faire tatouer a toujours été mal interprété mais cela a bien changé. Aujourd’hui, monsieur et madame Tout-le-monde se tatoue sans tabou.  Bien au-delà du phénomène de mode, la pratique se fait même dans d’autres domaines insoupçonnables comme celle de la santé ou encore du mariage.


Un tatouage en guise d’alliance

Un tatouage en guise d’alliance

Un tatouage en guise d’alliance

Nous faisons face à un phénomène de plus en plus accru chez les mariés. En effet, au lieu des traditionnelles alliances, certains couples préfèrent se faire tatouer, au détriment des bijoutiers. C’est sur Instagram que cette tendance s’est répandue. Ainsi, au lieu de s’échanger les anneaux, les mariés se tatouent des motifs au choix sur l’annuaire gauche. Que ce soit le mot amour, le signe infini, ou encore un dessin de cœur, tout est permis. D’autres osent même des motifs plus originaux à l’instar d’un arbre creux pour l’un et d’une chouette pour l’autre, ou une serrure et une clé. Avec ce nouveau genre de signe d’engagement, l’avantage c’est qu’on ne risque pas de l’égarer ou de l’oublier quelque part. Aussi, avec la bague, les risques qu’elle n’aille plus au doigt des mariés sont grandes si la personne prend du volume alors qu’avec un tatouage au doigt, la forme reste inchangée. Ce nouveau rite est très moderne, mais également plein de romantisme si on l’observe d’un certain point de vue. Comme la bague est signe d’engagement de l’un envers l’autre et vice versa, le tatouage, lui, signifie la même chose mais se résume plutôt à la phrase « je t’ai dans la peau ». de plus, un tatouage se garde à vie et au doigt, il est presque impossible de le dissimuler contrairement à l’anneau que l’on peut enlever. Cette nouvelle tendance pourra-t-elle faire baisser le taux d’infidélité et peut-être aussi décroître le nombre de divorce ?

Le tatouage pour réparer les ravages de la maladie

Le tatouage pour réparer les ravages de la maladie

Le tatouage pour réparer les ravages de la maladie


Cette fois utilisé dans un contexte moins joyeux, le tatouage peut aussi servir à réparer les ravages d’un cancer. Beaucoup de studios se spécialisent dans la dermographie réparatrice pour ces personnes atteintes du cancer souhaitant trouver cette impression  de revivre à nouveau. La dermopigmentation peut en effet redonner l’illusion d’un mamelon ou d’un téton dans le cas d’un cancer du sein. Certes, pour les personnes saines, ce genre de détail peut être insignifiant mais pour les malades, cela leur redonne une nouvelle vie. La technique est la suivante : pour obtenir un dégradé de couleurs se rapprochant de celles de la peau, des pigments d’origine minérale sont utilisés. On dessine ainsi un mamelon en 3D et le tour est joué. Ce type de tatouage n’est, cependant réalisé, qu’avec l’accord de l’oncologue. Il en est de même pour les cheveux qui tombent après une chimiothérapie. Toujours avec le même procédé, des professionnels proposent un maquillage permanent en redessinant un sourcil. Certaines patientes souhaitent même un eye-liner permanent pour souligner leur regard ou un contour des lèvres après un visage ravagé par les divers traitements médicamenteux. Ce type e tatouage est un moyen de prendre soin de soi malgré tout, d’abord pour sa propre satisfaction mais aussi pour éviter le jugement parfois trop sévère des autres.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire