5 conseils de pro pour un premier tatouage

Le tatouage est un phénomène très en vogue en ce moment si bien que beaucoup sont tentés passer le cap. Le hic c’est que se faire tatouer n’est pas un acte anodin. Ainsi, pour une première fois, il va falloir faire très attention et prendre les précautions nécessaires. Beaucoup de questions doivent se poser pour ce faire : où, quand, comment, qui, pourquoi, etc. C’est tout à fait normal puisque le tatouage se porte à vie et l’acte, que ce soit pendant ou après, n’est pas sans douleurs ni sans risques. Avant de se lancer dans cette aventure, il est nécessaire de faire le point sur quelques informations à savoir absolument afin d’éviter tous regrets par la suite. Voici donc 5 conseils de pro pour réussir son premier tatouage :

 


Savoir choisir son tatoueur

Savoir choisir son tatoueur

Savoir choisir son tatoueur

Le choix du tatoueur est essentiel. On ne confie pas un acte d’une telle importance à n’importe qui. Il faut un artiste tatoueur professionnel, ayant déjà fait ses preuves car c’est avec l’expérience que l’on acquiert sa notoriété dans ce métier, les formations et diplômes officiels étant encore inexistants. Pour ce faire, rien de tel que la bouche à oreille avec preuves à l’appui, c’est-à-dire qu’il faut vérifier les œuvres de l’artistes sur des personnes ayant déjà passées sous ses mains. Il faut également trouver le tatoueur dont les œuvres sont en adéquation avec ses besoins et envies car dans ce métier, chacun sa spécialité. Ensuite, il est nécessaire d’être à l’aise avec la personne qui réalisera le tatouage car la relation entre celui-ci et le tatoué est importante dans la mesure où il va s’agir d’un acte « intime ». Le tatoué parlera au tatoueur de ses convictions personnelles, ses besoins, ses envies, ses angoisses aussi, si bien qu’il devra s’entretenir une vraie relation de confiance entre les deux parties.

 

Prendre son temps

Si on souhaite se faire un premier tatouage, se précipiter n’est jamais une bonne idée. Cela est même proscrit au risque de le regretter très vite. Il vaut mieux prendre son temps, que ce soit 3 mois, 1 année, voire 3 ans, cela dépend de chacun. Durant ce laps de temps, il est nécessaire de faire une mûre réflexion sur ses réelles envies, ses motivations, mais aussi de bien se préparer pour se sentir entièrement prêt à assumer une telle décision. Le tatouage est, rappelons-le, une marque que l’on devra porter à vie. En plus, se faire tatouer incombe plusieurs responsabilités : celles de prendre soin de son tatouage, surtout les semaines après l’opération car il s’agit d’une cicatrice. Ensuite, toute la vie, si l’on y tient assez, il va falloir en prendre soin pour que le motif ne se détériore pas. Lorsqu’on est prêt à assumer tout cela, on peut passer à l’action. De toutes façons, le bon moment pour ce genre de chose se sent, se sait, si l’on prend le temps de bien y réfléchir.

 

Choisir le motif

Choisir le motif

Choisir le motif

Le choix du motif est aussi une étape importante lorsque l’on songe à se faire un premier tatouage. Certains ont déjà une idée précise de ce qu’ils veulent tandis que d’autres pensent juste à avoir un tatouage mais ne savent pas exactement quel motif choisir. On peut trouver facilement l’inspiration en réfléchissant à ses réelles motivations. En effet, certains veulent par exemple marquer un événement important et peuvent se faire encrer une date sur la peau. Il y en a qui veulent tout simplement suivre la tendance et se font alors tatouer le motif le plus en vogue du moment. Dans ce dernier cas, il va falloir s’assurer que le motif choisi soit toujours d’actualité plus tard au risque de regretter. Les inspirations sont également nombreuses sur les réseaux sociaux comme Instagram ou Pinterest mais attention, il ne faut en aucun cas se laisser influencer puisque l’idée doit venir de soi. Le motif choisi doit plaire, inspirer, et surtout être personnel avec une réelle signification tirée de sa propre vie et non seulement plaire parce que c’est la tendance actuelle. Bref, le choix d’un motif de tatouage doit être profond et le plus personnel possible.

 


Se préparer à la douleur

Se faire tatouer n’est pas sans douleur et il faut le savoir dès le début pour mieux affronter le jour J. Toutefois, la douleur dépend de la résistance de chacun mais aussi de certaines zones du corps. Elle n’est, en effet, pas la même pour toutes les partie du corps : les zones charnues sont moins douloureuses lorsqu’on y tatoue un motif tandis que les endroits comme la cheville, la nuque ou encore la clavicule font plus mal. Ce qu’il faut faire pour mieux surmonter cela et avoir moins mal c’est s’y préparer mentalement mais aussi se détendre le plus possible. C’est là tout l’importance d’aller vers un tatoueur avec qui s’installe une vraie relation de confiance car la sérénité durant tout le processus impacte énormément sur la réussite de cette première expérience.

 

Prendre soin de son tatouage

Prendre soin de son tatouage

Prendre soin de son tatouage

Enfin, un conseil qui est tout aussi important c’est de savoir prendre soin de son tatouage. Cela se fait également à vie et non seulement les quelques jours après l’opération pendant la phase de cicatrisation. Durant cette dernière, certes, les consignes sont plus strictes : éviter de se gratter, appliquer de la crème hydratante, éviter l’exposition au soleil, etc. La cicatrisation, heureusement, ne prend que quelques temps, entre une à deux semaines, mais il ne faut pas oublier qu’après et ce, aussi longtemps que le tatouage sera porté, il faut aussi en prendre soin pour éviter que les couleurs ne s’estompent ou se ternissent.

 

Conclusion

Une fois ces conseils appliqués, le premier tatouage devrait bien se passer. Après ce cap passé, le nouveau tatoué risque même d’en redemander jusqu’à en devenir accro. Cependant, il faut savoir que tout abus est mauvais ; savoir gérer ses envies est donc nécessaire.

 

 

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire